BUZZ : À la découverte d’autres animaux

    Saturday, May 24, 2014 to Saturday, June 21, 2014

    Opening
    • Saturday, May 24, 2014
    La Galerie 101 présente : BUZZ : À la découverte d’autres animaux Kimberly Edgar, Deborah Margo, Bioni Samp, Amy Swartz et des pièces de l’Insectarium national canadien (Canadian National Collection of Insects, Arachnids, and Nematodes, CNC). Commissaire : Laura Margita 24 mai au 21 juin 2014 Vernissage : 24 mai, 14 h à 17 h 51-B, rue Young, Ottawa, ON Performance de Bioni Samp Hive Synthesis Mix (Live Electronics & DJ Mix) : 23 mai, de 20 h à 23 h, au Musée canadien de la nature, Nature Nocturne Réservez vos billets sur : http://nature.ca/en/plan-your-visit/nature-nocturne/programme. L’exploration des insectes comme thème écologique de premier plan et source d’expression artistique est au cœur de BUZZ : À la découverte d’autres animaux. Kimberly Edgar, Deborah Margo, Bioni Samp et Amy Swartz trouvent le parfait équilibre entre la recherche approfondie d’une thématique et l’excellence artistique. Les images de recherche et les spécimens de la CNC font contrepoint aux œuvres contemporaines. Alors que les pièces de la collection de la CNC jettent davantage un regard sur la recherche scientifique que sur l’expression artistique, l’imagerie d’Edgar reflète une habileté à raconter des histoires personnelles. Dans les deux cas, l’objectif est que nous comprenions mieux les insectes afin de vivre avec eux, tout en respectant notre mode de vie et le leur. Edgar affirme que pour « dessiner des insectes et d’autres arthropodes, elle doit analyser leur esthétique, ce qui lui permet d’apprivoiser la peur qu’ils lui inspirent et lui apprend à apprécier leur beauté et leur valeur; en les dessinant, elle peut franchir la démarcation qui sépare la répulsion de la fascination. » Pour BUZZ, Deborah Margo a épousé une démarche à la fois pratique et expérimentale. Cette installation est un autre aboutissement de sa pratique pluridisciplinaire. Cette fois, elle mélange installations éphémères et esthétique relationnelle tout en se proposant de reconsidérer les espaces publics et privés. En 1995, Deborah a présenté une exposition individuelle à la Galerie 101 intitulée The Bee Cellar, une expérience artistique découlant d’une démarche ancrée dans le minimalisme et l’invisibilité. Il s’en dégageait calme et opacité. C’est un plaisir de la retrouver à la G101 pour un nouveau projet en 2014. Cette fois, l’installation que propose Margo consiste en un jardin planté d’une manière réfléchie au cœur des systèmes sociaux et écologiques de la Galerie 101 et de ses communautés voisines. L’œuvre stimule le corps et l’esprit en mêlant expérimentation créative, durabilité écologique et nutrition en fonction de deux espèces animales précises : les abeilles et les travailleurs culturels. Dans sa pratique artistique, Bioni Samp mêle arts plastique et sonore, abeilles et technologie. Il a eu l’inspiration de mieux faire connaître la situation désespérée des abeilles après avoir été apiculteur à Londres. Pour capter les fréquences du son des abeilles, Samp a construit un équipement d’enregistrement sonore esthétiquement complexe qui inspire ses performances sonores, ses vidéos et ses photographies. Il crée de la musique électronique expérimentale, en direct et sur des enregistrements. Samp conçoit des logiciels et du matériel audio pour créer ses sons. Les mots sont bien faibles pour décrire son univers. Mieux vaut le voir en direct. À Ottawa, sa performance aura lieu dans le cadre de Nature Nocturne au Musée canadien de la nature, le 23 mai de 20 h à 23 h. Réservez vos billets sur : http://nature.ca/en/plan-your-visit/nature-nocturne/programme. Dans ses installations, à l’aide de matériaux naturels et artificiels, Amy Swartz crée des sculptures minuscules qui imitent les spécimens de la collection de la CNC. Résultat d’un travail méticuleux, ses animaux imaginaires comportent tant de détails qu’ils ressemblent à s’y méprendre aux vrais spécimens. Elle affirme que ses œuvres explorent l’idée de l’obsession, qui anime d’une part la pratique d’un art et qui, d’autre part, est au cœur de la prétention qu’a l’humanité de maîtriser la nature, la vie et la mort. À son sujet, R.M. Vaughan a écrit : « Avec Swartz, la plus petite mort a un sens profond (qu’elle sait rendre avec un humour morbide) ». (Tiré de son site Web.) En plaçant les uns à côté des autres les spécimens de Swartz et ceux de la CNC, il nous est possible de constater la différence entre le regard que posent l’artiste et le scientifique sur les animaux qu’ils étudient. Pour cette exposition, la CNC a prêté à la Galerie 101 un tiroir de spécimens, des dessins, des images en microscopie électronique à balayage et des photographies en couleurs. La collection de la CNC fait partie des cinq plus grandes collections du genre au monde. La CNC est un centre de recherche scientifique très actif et une ressource nationale inestimable. Les illustrations et les œuvres d’art qui y sont créées appuient les efforts de la science en vue de protéger la biodiversité du Canada, notamment en réduisant les milliards de dollars qui sont investis chaque année pour contrer les espèces envahissantes qui affectent l’agriculture, les forêts, les régions sauvages du Nord et d’autres habitats indigènes. Remerciements particuliers : Cynthia Iburg, Chargée de projets, Programmation adultes, Expérience et Engagement, Canadian Museum of Nature, Henri Goulet, entomologiste (à la retraite), Insectarium national canadien (CNC) et Agriculture et agroalimentaire Canada, et Cara Tierney. Deborah Margo tient à remercier Mary Faught pour le prêt de six grands pots.
    La Galerie 101 remercie la ville d’Ottawa, le Conseil des arts de l’Ontario et le Conseil des arts du Canada pour leur généreux soutien financier. La Galerie 101 remercie ASINABKA : Film & Media Arts Festival, Indigenous Culture and Media Innovations (ICMI), NIIGAAN : In Conversation, ses membres, ses partenaires, ses bénévoles et toutes ses relations. La Galerie 101 est située à l’angle des rues Champagne et Young au cœur du Quartier italien d’Ottawa. La galerie est ouverte du mardi au samedi de 10 h à 17 h