Finding Ana (À la recherche d’Ana)

    Saturday, January 4, 2014 to Saturday, February 8, 2014

    Opening
    • Saturday, January 4, 2014
    Galerie 101 est fière de présenter: Finding Ana (À la recherche d’Ana) Une exposition solo d’Elise Rasmussen 4 janvier – 8 février 2014 Vernissage, première projection de Variations et table ronde samedi 4 janvier de 14 h à 17 h Finding Ana (À la recherche d’Ana) explore les complexités de la vie personnelle et professionnelle d’Ana Mendieta. Dans le cadre de ce projet, des œuvres perdues créées par Mendieta ont été retrouvées. Le projet propose aussi une occasion d’échanges sur le croisement entre la biographie et la pratique de l’artiste et les couches variées et les diverses positions du pouvoir au sein du milieu artistique. En 1981, Ana Mendieta retourne à Cuba, son pays natal, où elle réalise les « Sculptures rupestres », une série de gravures créées dans les grottes du parc Jaruco. Avec ces œuvres, elle a affronté les angoisses associées à la séparation de sa culture d’origine et a complété la série d’œuvres basées sur l’identité qui ont fait sa renommée. Selon le musée Guggenheim à New York et la fondation Ludwig à La Havane, les sculptures d’Ana avaient été détruites. En 2012, Rasmussen s’est rendue à Cuba pour tenter de repérer l’emplacement des œuvres perdues. Non seulement a-t-elle découvert l’emplacement isolé des grottes, mais elle a retrouvé les sculptures encore intactes. Ses photographies illustrent sa découverte et lui permettent de prendre une place au cœur du récit d’Ana. Finding Ana (À la recherche d’Ana) soulève des questions sur ce qui été raconté au sujet de Mendieta, son œuvre et sa mort prématurée. Variations est une vidéo à canal unique qui explore les dernières heures de la vie d’Ana. Mendieta est décédée le 8 septembre 1985 lorsqu’elle a chuté du 34e étage par la fenêtre de l’appartement où elle vivait avec son mari, l’artiste Carl André. André, qui a été jugé pour meurtre puis acquitté, est le seul témoin des événements tragiques de cette nuit-là. Dans Variations, Rasmussen met en scène deux acteurs qui reconstituent trois scènes basées sur les déclarations contradictoires d’André. Au moyen de l’improvisation et de la participation du public, ils tentent d’établir un scénario plausible pour expliquer la mort de Mendieta tout en considérant les conséquences associées à la révision et à la reconstitution de l’histoire. Pendant la table ronde, nous discuterons de l’importance de cette histoire aujourd’hui. Au fil de la discussion, nous aborderons la sous-représentation des femmes qui se perpétue dans les institutions artistiques, l’image documentaire en tant qu’objet artistique et les questions entourant la paternité d’une œuvre. Elise Rasmussen et Clara Halpern, auteure et commissaire, prendront part à la discussion. Elise Rasmussen a obtenu un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Ryerson (2004) et une maîtrise en beaux-arts de la School of the Art Institute de Chicago (2007) à titre de Merit Scholar (bourse d’excellence). Elise a présenté des expositions solos au Elizabeth Sackler Center for Feminist Art du Brooklyn Museum (NY), à Agape Enterprise (NY), à la Night Gallery (LA), au AC Institute (NY) et à ESP (Toronto). Elle a participé à des expositions collectives au CCS Bard Hessel Museum (Annandale-on-Hudson), à la galerie articule (Montréal), à la Standpoint Gallery (Londres), à Mulherin Pollard Projets (New York), à la Galerie Werkschauhalle (Leipzig), au Chicago Cultural Center (Chicago), à la Gallery 400 (Chicago) et à la ThreeWalls Gallery (Chicago). L’artiste tient à reconnaître le généreux soutien du Conseil des arts du Canada pour ce projet. Conservatrice et écrivaine basée à New York et Toronto, Clara Halpern a obtenu une maîtrise en beaux-arts du Center for Curatorial Studies au Bard College. Critique invitée au programme de maîtrise en beaux-arts de la Columbia University Graduate School of Architecture et du Hunter College, elle a fait partie de l’équipe de « Triple point », œuvre de Sarah Sze exposée au Pavillon des États-Unis lors de la Biennale de Venise en 2013. Récemment, elle a obtenu une bourse d’écriture critique de Recess et elle collabore régulièrement au magazine Modern Painters.
    Galerie 101 remercie pour leur soutien la Ville d’Ottawa, le Conseil des arts de l’Ontario et le Conseil des arts du Canada. Galerie 101 remercie ses membres, partenaires, bénévoles et toutes ses relations. http://akimbo.ca/akimblog/?id=806 http://thenewinquiry.com/essays/tracing-ana/