Vecteurs de Gendai : 788 Départ d'urgence

    Friday, May 18, 2012 to Saturday, June 9, 2012

    Opening
    • Friday, May 18, 2012 to Saturday, May 19, 2012
    Artistes: Yam Lau Commissaire : Yan Wu Un essai critique de Yam Lau et Yan Wu Gendai a été fondée en 2000; c’est une galerie indépendante qui fait connaître les pratiques contemporaines de l’Asie de l’Est. Au début, elle était située dans le Japanese Canadian Cultural Centre de Toronto. En 2010, Gendai a commencé à se repositionner sur un rôle dans le contexte d’une dynamique complexe locale et mondiale de productions artistiques et culturelles. Cette nouvelle vision entraîne une approche ouverte et expérimentale de la programmation qui comporte une gamme variée d’activités qui vont au-delà des modèles conventionnels d’exposition. En 2011, en travaillant étroitement avec le soutien de la communauté, Gendai a mis sur pied deux initiatives. L’une d’elle consistait dans un nouveau projet satellite au centre-ville de Toronto appelé Gendai Workstation et l’autre, en un projet mobile intitulé Vecteurs : Connexions et interventions. Les deux initiatives font la promotion d’actions spontanées, exploratoires et axées sur la collaboration, des actions qui s’accumulent dans le milieu des arts et le monde qui l’entoure. Dorénavant, Gendai assume une nouvelle identité en devenir, qui dépend des formes renouvelées de rencontres et d’engagement avec d’autres praticiens, groupes et institutions culturelles. Le volet actuel de Vecteurs à la Galerie 101 est une expression de ce cheminement. Vecteurs Vecteurs : Connexions et interventions trouve son origine dans la tentative de l’artiste Yam Lau et du directeur de la programmation de Gendai, Yan Wu, d’imaginer d’autres façons d’aborder les défis inhérents à l’emplacement de la galerie à l’époque. L’une des solutions consistait à la sortir littéralement de son cantonnement. Lau et Wu ont passé une commande à l’artiste montréalais Alexandre David afin qu’il procède à la conception personnalisée d’un élément modulaire mobile. Les spécifications de cette commande exigeaient un élément fonctionnel qui pouvait servir à la fois d’entreposage, de siège et de plateforme de présentation, capable d’épouser des configurations et permutations variées répondant aux besoins du milieu artistique et aux aléas liés aux utilisations qu’en feraient les artistes. Plus important encore, dans Vecteurs : Connexions et interventions, les qualités d’efficacité (c.-à-d. mobilité et adaptabilité) de l’élément sont exploitées et maximisées afin de provoquer de nouveaux alignements et de créer d’autres possibilités dans d’autres lieux. En d’autres termes, Vecteurs tente de construire un mode opérationnel ouvert dans lequel la programmation, l’exposition, la production et le développement communautaire peuvent se réaliser rapidement de manière efficace. Il est possible de comparer la polyvalence de l’élément mobile à un petit vaisseau, comme par exemple une embarcation de sauvetage pneumatique. Elle peut faire partie d’un plus large vaisseau ou y être entreposée, mais on peut aussi la déployer facilement pour faire un brin d’exploration. En ce sens, l’élément mobile est aussi bien adapté à la survie qu’à l’aventure. L’élément mobile a été inauguré en février 2012 à Art Metropole à Toronto. À ce moment-là, il fut décidé que l’élément n’aurait jamais de domicile fixe et serait toujours un invité en divers lieux. Au cours de ses deux mois de séjour à Art Metropole, Vecteurs a respectueusement infiltré les diverses opérations de son hôte de manière piétonnière et créative. Les pièces détachées de l’élément ont été utilisées comme meubles et ont servi d’étagères à livres et de bancs roulants dans plusieurs coins de la zone de vente d’Art Met. Cette intégration s’est faite en douce, se modulant au gré des opérations quotidiennes de l’hôte. En retour, Art Metropole a mis Vecteurs et l’occupation sans prétentions de l’élément mobile au cœur de la toute première série d’interactions et d’interventions dans les archives actuelles des publications et des œuvres éphémères d’Art Metropole. Ce projet d’archives errantes, les Wandering Art Metropole Publications and Ephemera Archive, partage les mêmes valeurs que Vecteurs, puisqu’il crée une variété de perspectives et d’associations nouvelles à partir du matériel des archives, les transformant en proposant aux intervenants de collaborer avec d’autres institutions hôtes. Emportés sur une structure de transport réalisée par l’artiste torontois Shane Krepakevich, les archives et Vecteurs feront partie de la programmation d’Institutions by Artists au Project Space de Vancouver en octobre 2012. Mais avant, les Vecteurs de Gendai et les Wandering Archive d’Art Metropole feront ensemble un voyage à Sudbury et à Ottawa en mai et juin. Lau et Gendai ont retravaillé des pages choisies d’un numéro de FILE Megazine de 1974 pour réaliser une épreuve intitulée Vecteurs : Infections et infestations (1974 à 2012). Cette impression complique davantage la temporalité déjà fictive qui était le thème principal du numéro de FILE en 1974. Il en résulte une chronologie toujours instable qui résonne avec la mythologie autonome de FILE 1974 et General Idea. Vecteurs à Galerie 101 Avec les possibilités de l’élément mobile et une confiance dans l’inattendu, Vecteurs trace un nouveau réseau d’histoires et de connexions fortuites entre Art Met et Galerie 101. Cette fois, l’élément mobile, dont on se sert comme embarcation de sauvetage, emportera un nombre limité d’articles choisis par le personnel d’Art Metropole. Plus précisément, les articles sont chargés d’un sentiment d’urgence puisqu’ils ont été choisis afin de survivre à un désastre imaginaire qui détruira pour toujours le reste des archives. ... à suivre... Yam Lau et Yan Wu, 2012 ¹ General Idea, ed. File Magazine (vol. 2, no. 5, février 1974), Annual Artists’ Directory Issue
    Vecteurs de Gendai : Connexions et interventions est rendu possible grâce au soutien généreux du Conseil des Arts du Canada. La production de Vecteurs : 788 Départ d’urgence est réalisée en collaboration avec Art Metropole.