• 16/06/21

    Avertissement : le texte qui suit contient des mentions sur la violence continue commise à l’encontre du peuple palestinien.

     

    La Galerie 101 affirme son soutien et sa solidarité avec le peuple opprimé de Palestine, en appuyant sa résistance ininterrompue contre la violence coloniale et l’apartheid. Nous croyons que tous les individus – quels que soient leur nationalité, leur sexe, leur couleur, leur religion ou leur orientation sexuelle – ont le droit de vivre dans la dignité, la liberté et l’autodétermination. Nous nous opposons à toutes formes de colonialisme et de systèmes hiérarchiques qui permettent à un groupe d’en exterminer ou d’en dominer un autre, ici sur l’île de la Tortue et dans le monde entier.

     

    En tant qu’organisme artistique canadien conscient des mouvements sociaux et culturels actuels, et compte tenu de notre mandat qui consiste à explorer des récits visant à contrer le colonialisme, nous devons fermement prendre position et la faire connaître à notre communauté. Les médias grand public ont déformé les récents événements à Jérusalem-Est et à Gaza en les présentant comme un conflit religieux. Nous tenons à exprimer clairement que la critique de la violence coloniale sanctionnée par l’État d’Israël à l’égard des Palestiniens n’est pas un appel à la rhétorique haineuse contre un groupe religieux.

     

    Nous nous joignons aux artistes et travailleurs culturels canadiens pour demander au gouvernement canadien d’imposer immédiatement des sanctions économiques et d’arrêter la vente d’armes au régime israélien. Nous soutenons les objectifs de Boycottage, désinvestissement et sanctions (BDS), une campagne menée par les Palestiniens pour la liberté, la justice et l’égalité. Le mouvement demande des actions à l’échelle planétaire pour exiger d’Israël qu’il se conforme au droit international et mette fin à ses violations systématiques du peuple palestinien.

     

    Nous soulignons que la liberté véritable ne peut être atteinte que si un peuple est libre de s’exprimer, de se déplacer sans contraintes et d’affirmer sa culture. Nous appelons les médias canadiens à couvrir ces événements de manière équitable, transparente et rigoureuse, et à respecter les efforts et les risques pris par les voix palestiniennes lorsqu’elles racontent leur vécu.